ocean

Je percute le ressac des vagues

Comme autant de questions lancinantes

Je peine à éviter les gerbes d’écumes,

Pareilles à des armées de quolibets.

Je navigue en équilibre instable,

L’âme souvent à marée basse,

Mes doutes dansent sur la houle,

Et se perdent vers des ports improbables.

Allez ! Juste un peu de sel sur les fêlures,

Manière de désinfecter les blessures …

Du sable dans les yeux

Et des sentiments dans les veines.